Bibouille

Le cosmos à hauteur d’enfants

Publié le 17/06/2021 | Grand angle

Du 3 au 13 juin, L’Ososphère dépose place du Château et dans la cathédrale le Cosmos District : une base lunaire sur laquelle se côtoient des œuvres liant art & sciences et des capsules destinées à habiter dans l’espace. Tout un programme pour que les enfants tournent leurs yeux vers les étoiles !

 

L’ososphère décroche la lune

C’est au cœur même de la cathédrale de Strasbourg que petits et grands pourront avoir, non pas la tête dans les étoiles, mais dans la Lune ! 

Luke Jerram, artiste britannique, est l’auteur de cette œuvre aussi spectaculaire que poétique et nous offre ainsi la vue d’une pleine lune flottant au cœur de la nef. Celle-ci est en réalité une structure gonflable remplie d’hélium, et a été réalisée en partenariat avec la NASA. Cette pleine lune inspirée de l’œuvre d’Alfred de Musset, Ballade à la Lune, fera rêver toute la famille en ajoutant une touche de rêve et de poésie à cet endroit adoré de Strasbourg : la cathédrale.

 

« Lune, en notre mémoire,

De tes belles amours

L’histoire

T’embellira toujours. »

Ballade à la lune, Alfred de Musset

La tête dans la lune…

                        … Et les pieds dans les étoiles !

Ce sera sur la Place du Château que les plus rêveurs d’entre nous pourront se balader aux côtés d’un Champ d’Étoile, créé par Jingfang Hao et Lingjie Wang. Cette promenade étoilée représentant les constellations à l’antipode de la Place du Château apparaît alors comme un trou transperçant notre planète, et nous donne ainsi un aperçu inversé de notre univers. Depuis la Place du Château, il sera donc possible d’observer les étoiles visibles depuis le Pacifique, au large de la Nouvelle-Zélande. En jouant sur l’inversion et dans une impression de surplombement du cosmos, les deux artistes cherchent à renverser notre vision des choses, à renverser notre vision de l’univers.

 

HABITER LE COSMOS

Vous vous êtes déjà demandé ce qu’il se passait au-dessus de vos têtes ? C’est dans une visée didactique que le collectif berlinois Quadrature cherche à sensibiliser sur le problème des déchets spatiaux et des nombreux satellites qui parasitent notre orbite terrestre. Satteliten utilise la figure de la tâche pour nous montrer la place utilisée par les satellites artificiels dans nos vies. Grâce à une carte de Strasbourg, l’œuvre expose les trajectoires des satellites et des débris spatiaux au-dessus de nos têtes, et nous montre ainsi les conséquences de l’activité humaine dans l’espace.

 

Imaginer la nourriture de l’espace

Le repas : moment en famille ou entre amis, convivial instant d’échange tant apprécié. Mais le plaisir d’être à table n’est pas seulement réservé à la vie terrestre. Les scientifiques accordent une grande importance à l’élaboration des repas des astronautes, en raison du bien-être qu’ils procurent. Pourtant, partager un repas dans l’espace est une tâche qui s’avère plus ardue que ce que l’on peut croire. Avec l’artiste et designer culinaire Sonia Verguet, les étudiants de la HEAR-Mulhouse se sont penchés sur la question de l’alimentation dans l’espace : toute une série d’ustensiles est alors imaginée pour non seulement simplifier les repas, mais aussi pour les rendre plus conviviaux. C’est au sein de l’Artfoodlab que seront exposées leurs propositions.

 

 Zoom sur : des raviolis

Dans l’espace, pour nourrir les astronautes, les aliments sont très souvent lyophilisés, c’est-à-dire que toute l’eau présente dans l’aliment est retirée, pour que l’aliment soit plus comprimé, plus léger, et donc plus facile à transporter. Ce n’est qu’au moment du repas que les aliments sont réhydratés. Ainsi, petits et grands pourront découvrir Explosion de Loise Doyen : des raviolis transparents, qui nous permettent donc de découvrir ce qu’il se passe durant la préparation des aliments, lorsqu’ils sont réhydratés.

En apesanteur
Une autre difficulté rencontrée par les astronautes : l’apesanteur. Par définition, les aliments et ustensiles de cuisine, lorsqu’en apesanteur, se mettent à flotter librement. Plusieurs œuvres de l’Artfoodlab du Cosmos District imaginent comment faciliter le repas dans le cosmos, lorsqu’une cuillère ne peut tout simplement pas rester à sa place. Ainsi, les étudiants de la HEAR-Mulhouse ont imaginé le Torchonaute : un tablier-torchon capable de rattraper les objets en apesanteur grâce à des sangles et scratchs, d’améliorer la stabilité et de coordonner ses mouvements.

 

RENDEZ-VOUS
Chaque année pendant la saison estivale, amateurs et professionnels de l’astronomie se retrouvent pendant trois jours pour admirer les étoiles filantes.
Pourquoi ? Car la Terre traverse un gros nuage de poussière et de petits cailloux qui se transforment en étoiles filantes. C’est donc le moment idéal pour lever les yeux vers le ciel et admirer la beauté du ciel étoilé.
Rendez-vous les 6, 7 et 8 juin 2021 !

Partager cet article  

Mais encore

Parc Animalier de Sainte-Croix 2018

Nouvelle année record pour le Parc Animalier en 2017 avec 328 000 visiteurs ! En progression constante, Sainte-Croix a doublé le nombre…

Parc Animalier de Sainte-Croix 2018

22/01/2018 | Grand angle
Le Kochersberg, quel beau jardin !

… se serait écrié Louis XIV, en découvrant pour la première fois le Kochersberg du haut du col de Saverne….

Le Kochersberg, quel beau jardin !

04/07/2017 | Focus, Grand angle
Imagine

Elle a les yeux dans le vague, c’est ce qu’on lui a dit. Mais ça, c’est quand elle réfléchit. Elle…

Imagine

03/09/2021 | Grand angle
« Rêver l’école »

Ce que nos auteurs et autrices complices imaginent quand ils se surprennent à rêver.   GRIMPER AUX ARBRES par Nicolas…

« Rêver l’école »

Planètes alignées

Après les plantes (cf. Bibouille n. 101), pourquoi pas l’astronomie ? C’est que les mois de mars et avril et…

Planètes alignées

26/02/2021 | Grand angle
L’amour au centre

Au programme de ce Grand Angle — une fois n’est pas coutume — Bibouille vous propose un programme spécialement concocté…

L’amour au centre

21/12/2017 | Grand angle
Les vertes vallées d’Alsace

Cet été que diriez-vous de crapahuter du nord au sud de l’Alsace ? Vous renonceriez à des heures interminables (c’est loin…

Les vertes vallées d’Alsace

12/07/2017 | Grand angle
Alsace insolite

Après un été à s’être réchauffé — tant bien que mal — aux rayons du soleil, Bibouille vous invite pour…

Alsace insolite

20/09/2017 | Grand angle
L’ART, C’EST CE QUI REND LA VIE PLUS INTÉRESSANTE QUE L’ART

Robert Filliou   Pour le grand retour de la saison culturelle, Bibouille vous propose d’aborder, via des grandes pistes de…

L’ART, C’EST CE QUI REND LA VIE PLUS INTÉRESSANTE QUE L’ART

03/09/2020 | Grand angle
Prima Vera

« Venez, je veux aimer, être juste, être doux, Croire, remercier confusément les choses , (…) Ô printemps ! bois…

Prima Vera

05/03/2020 | Grand angle
Noël au balcon

Cette année pour les fêtes de fin d’année, on chausse ses bottes, on enfile son écharpe et son bonnet et…

Noël au balcon

02/11/2016 | Grand angle
L’hiver social et solidaire

Que se cache-t-il sous l’acronyme ESS ? Une économie sociale et solidaire pour acheter et consommer responsable, en favorisant les…

L’hiver social et solidaire

02/11/2020 | Grand angle
VERTIGE

On n’est pas un magazine de décoration d’intérieur. On n’est pas davantage un magazine de jardinage. Pour autant, en ces…

VERTIGE

05/01/2021 | Grand angle
Les Vosges en vogue

Le solstice d’été sonne à la porte et en marge des parcs et des gravières, Bibouille vous propose de passer…

Les Vosges en vogue

09/05/2019 | Grand angle
Sa Majesté Carnaval

Haut les masques et bal de couleurs, souvent synonyme de chars et de confettis, sa majesté Carnaval est avant tout…

Sa Majesté Carnaval

30/12/2019 | Grand angle
Plonger dans les thermes de Badenweiler…

  Tout public – Thermes et spa En cette période, le froid palpable et les températures qui nous frisent nous…

Plonger dans les thermes de Badenweiler…

07/01/2019 | Actualités, Grand angle
Les maisons du moulin

À l’honneur de ce numéro : Mulhouse, cette grande ville du sud de l’Alsace cosmopolite et « jeune » qui…

Les maisons du moulin

19/05/2017 | Grand angle
Pâques ou pas cap’ ?

Pour certain·es, Pâque(s) est un jardin où, enfant, l’on cherchait des oeufs en chocolat. Pour d’autres, c’est un gâteau en…

Pâques ou pas cap’ ?

04/03/2019 | Grand angle