Bibouille

Le billet de Valérie Dietrich : AVANT….

Publié le 02/09/2022 | Billet d'humeur

Avant les attentats de Charlie Hebdo, il y a déjà sept ans, je n’avais jamais remis en question la liberté d’expression dont nous jouissons (jouissions ?).Je suis née au début des années soixante-dix et j’ai grandi en regardant Champs Élysée, Dallas, Strasky & Hutch, Candy et Goldorak, mais aussi Droit de réponse.

Je me souviens de ce plateau de télévision enfumé. De Cavana, du professeur Choron. De Bedos. De Gainsbourg et de Renaud. Je me souviens des débats, des invectives, des provocations, des insultes et des coups de gueule, parfois des coups de poing.
Je me souviens de mes parents en train de rire devant Coluche et Desproges. Je me souviens des films avec Dewære, Piccoli ou Noiret. J’étais troublée par Dutronc que je trouvais beau et provocateur.

Je me souviens avoir vibré devant Les enfants du rock. Tous ces artistes libres, parfois engagés. C’était tellement inspirant. Pour moi la liberté d’expression de se définissait pas, elle était. Comme une évidence. Avant la crise sanitaire, il y a deux ans, je n’avais jamais remis en question ma liberté de mouvement. Sortir de chez soi quand on le désire. Prendre son vélo, sa voiture, un train, un avion. Faire cinq cents kilomètres pour voir un concert le soir-même. Traverser la France pour retrouver ses amis au Festival de la BD d’Angoulême. Suivre des groupes en tournée. Se donner rendez-vous à Bruxelles, partir à Amsterdam pour se changer les idées. Se réveiller au beau milieu de la nuit et décider de partir sur le champ, en van, se ressourcer dans le Jura au bord d’un lac. Jamais, mais vraiment jamais je n’aurais imaginé qu’un jour mon droit de sortie se limiterait à une heure quotidienne dans un périmètre donné.

Avant cet été, je n’aurais jamais imaginé qu’en France on puisse manquer d’eau potable. Que dans certaines communes l’eau qui arrive au robinet ne soit pas directement consommable. Qu’il faille la bouillir avant de la boire. Tout comme pour les attentats ou la crise sanitaire j’ai alors pris la mesure de la chance que nous avons (avions ?) de vivre dans cette partie du monde où l’accès à l’eau n’était jusque-là pas un problème. J’ai compris que cette eau n’était pas une évidence, encore moins un dû, et que là encore, plus que jamais, il est nécessaire de faire rimer conscience avec vigilance.

Partager cet article  

Mais encore

Épilogue ?

Le 8 mars dernier, ma fille a repris les cours le cœur lourd. Retour au collège après une trêve de…

Épilogue ?

17/06/2021 | Billet d'humeur
Y’A PLUS D’ESPOIR !?

Je suis dans une réalité source d’une grande colère. En cause ? Une fois encore l’école, et plus précisément le…

Y’A PLUS D’ESPOIR !?

06/03/2024 | Billet d'humeur
Le billet de Valérie Dietrich : PROMENONS-NOUS DANS LES BOIS

PROMENONS-NOUS DANS LES BOIS Pour certains, la forêt est un lieu sécurisant, loin de la ville et de ses tumultes….

Le billet de Valérie Dietrich : PROMENONS-NOUS DANS LES BOIS

13/05/2022 | Billet d'humeur
Infantilités croisées

Sites Internet, médecins, télévisions, affichages urbains, supérieurs hiérarchiques… Ce coup-ci, le Professeur avoue qu’il n’en peut plus de voir et…

Infantilités croisées

11/03/2015 | Billet d'humeur
Le billet de Valérie Dietrich : HOMMAGE À LA LENTEUR

– Dépêche-toi de finir ton petit déjeuner, ton goûter, ton dîner. – Dépêche-toi de faire tes devoirs, de ranger ta…

Le billet de Valérie Dietrich : HOMMAGE À LA LENTEUR

10/05/2023 | Billet d'humeur
Le billet de la fille de Valérie Dietrich

MA MÈRE NE COMPREND PAS MA PASSION POUR LES FIGURINES POPS ! À chaque fois que je vais dans un…

Le billet de la fille de Valérie Dietrich

06/01/2022 | Billet d'humeur
LA BOUCLE EST BOUCLÉE

Je me souviens avoir commencé à écrire ce billet quelques petits mois avant de tomber enceinte. J’ai évoqué la découverte…

LA BOUCLE EST BOUCLÉE

23/02/2023 | Billet d'humeur
DIS, ON JOUE ?

Jouer est une véritable passion pour moi. Non pas jouer à un jeu de société, de cartes, de plateau ou…

DIS, ON JOUE ?

07/09/2023 | Billet d'humeur
Maxime

J’ai si mal. Un jour sombre tu m’as écrit : « aujourd’hui je me suis lavé avec mes larmes ». Depuis une…

Maxime

31/12/2019 | Billet d'humeur
Le billet de de le fifille de Valérie Dietrich : NOËL À MA FAÇON

Pour moi, Noël ça représente plein de choses… C’est là que vous allez me dire : les cadeaux, le sapin…

Le billet de de le fifille de Valérie Dietrich : NOËL À MA FAÇON

14/11/2022 | Billet d'humeur
La nostalgie tarifiée

Depuis pas mal de temps, le Professeur Ouille se demande ce qui pousse notre société à survaloriser un passé abusivement…

La nostalgie tarifiée

30/12/2014 | Billet d'humeur
Le billet de Valérie Dietrich : D’AVENTURES EN AVENTURES

Je viens de rentrer de la fête de la musique. J’y ai fait un tour, avec ma fille. Histoire de…

Le billet de Valérie Dietrich : D’AVENTURES EN AVENTURES

28/06/2022 | Billet d'humeur
Coquillages et crustacés

L’été pointe le bout de son nez et pour la première fois j’ai programmé à l’avance cinq jours pour changer…

Coquillages et crustacés

03/07/2023 | Billet d'humeur
L’urgence de ne rien faire

Les vacances s’accompagnent de l’entrée dans un espace-temps bien particulier, propice au « rien faire ». Le professeur s’intéresse –…

L’urgence de ne rien faire

05/08/2014 | Billet d'humeur
Des comptines belles et rebelles

Quand la folie du politiquement correct aura transformé notre monde en champ aseptisé et les enfants en produits pasteurisés, le…

Des comptines belles et rebelles

06/06/2014 | Billet d'humeur
Le billet de la fille de Valérie Dietrich

Salut, Je suis la fille de Valérie qui écrit habituellement ce billet d’humeur. D’ailleurs quand ma mère me lit les…

Le billet de la fille de Valérie Dietrich

26/02/2021 | Billet d'humeur
LE BILLET DE VALÉRIE DIETRICH

LE MONDE DE DEMAIN Dans son édito Lucie évoque la part de déraison nécessaire au maintien d’un journal papier dans…

LE BILLET DE VALÉRIE DIETRICH

05/11/2021 | Billet d'humeur
Tous ces « faut-il ? »

En matière d’éducation, il est toujours dangereux d’écouter la parole d’un professeur, aussi Ouille fut-il. Car élever des enfants revient…

Tous ces « faut-il ? »

21/11/2014 | Billet d'humeur