Bibouille

UN GRAIN DE FOLIE

Publié le 15/03/2022 | L'édito

L’arrivée du printemps, c’est le renouveau des plantes dans nos jardins ou balcons et appartements aménagés, mais aussi celui des plantes sauvages, les fleurs des champs, les vivaces… et les mauvaises herbes à la mauvaise réputation, comme le chantait Georges Brassens.

Ces herbes folles, les sauvageonnes de nos sentiers, qui poussent où bon leur semble et bien comme elles le veulent, devraient selon plusieurs jardiniers et autres amoureux des plantes être plutôt appelées « plantes spontanées ».

Chez Bibouille, cette idée nous a revivifié. La spontanéité, c’est, dixit le dictionnaire, ce que l’on fait ou qui se produit de soi-même, sans avoir été provoqué ou contraint.
Ces herbes folles, donc, nous parlent d’une folie bien inspirante, celle qui nous appelle à observer nos espaces de liberté et com- ment nous souhaitons nous y exprimer.

Celle qui raconte que nous n’avons pas fini (ou commencé ?) d’apprendre du monde sauvage, ce qui reste de primitif et qui échappe obstinément au contrôle que l’on souhaite avoir sur notre environnement, mais aussi sur ce qui nous traverse intérieurement.

La chenille, les pissenlits, la ronce et les orties sont donc les invitées de ce numéro sur lequel souffle, en chœur avec la programmation printanière des structures culturelles de la région, un vent un peu déraisonnable, comme une envie de pousser les limites, quitte à frôler l’insolence et jouer à la tête brûlée.

 

Lucie Olivier

Partager cet article  

Mais encore

Rêver l’école…

…C’est le thème choisi pour ce numéro : des livres au goûter en passant par l’usage des craies et le…

Rêver l’école…

01/09/2021 | L'édito
DOUCEUR DE L’OMBRE

Amie des solitudes et foyer des résistances, royaume des humbles, des oubliés, des vaincus, pays du mystère et de la…

DOUCEUR DE L’OMBRE

27/06/2022 | L'édito
L’Édito : BLABLABLA

Pour cette rentrée scolaire 2022, où nos enfants vont retrouver leurs amis et découvrir et rencontrer de nouvelles personnes, et…

L’Édito : BLABLABLA

31/08/2022 | L'édito
ET AU MILIEU COULE UNE RIVIÈRE

Je suis allongée dans l’herbe. Une fourmi trace sa route sur mon bras nu, indifférente au changement de terrain. Le…

ET AU MILIEU COULE UNE RIVIÈRE

12/05/2022 | L'édito